Le Mali suspend définitivement les médias RFI et France 24

Le Mali suspend définitivement les médias RFI et France 24

La décision émane de la Haute autorité de la Communication du Mali.

Nouvel épisode du bras de fer entre Paris et Bamako. Ce mercredi 27 avril, la Haute autorité de la Communication du Mali a annoncé la suspension définitive des médias français Radio France internationale (RFI) et France 24.

Le 16 mars dernier, les autorités de la transition au Mali avaient annoncé avoir engagé « une procédure, conformément aux lois et règlements en vigueur au Mali, pour suspendre, jusqu'à nouvel ordre, la diffusion de la RFI en ondes courte et FM et de la télévision France 24, ainsi que toutes leurs plateformes digitales sur toute l'étendue du territoire national ».

Le gouvernement malien reproche à ces médias leurs « fausses allégations faisant état d'exactions commises par les Forces armées maliennes (FAMa), contre des civils, de violation des droits de l'homme et du Droit international humanitaire ».

Réagissant à cette décision des autorités maliennes, le groupe France Médias Monde (FMM) auquel appartiennent RFI et France 24 dit qu'il utilisera toutes les autres voies de recours possibles. "Nous continuerons à couvrir l’actualité au Mali qui intéresse l’Afrique toute entière comme le reste du monde. Toutes les solutions techniques seront mises en œuvre pour rendre accessibles nos médias aux Maliennes et aux Maliens qui souhaitent continuer à recevoir une information libre, experte et ouverte sur le monde. FMM rappelle son attachement à l’indépendance et à la liberté d’informer", indique le groupe de presse.

TE/APA

Pin It