Les avocats de Pulchérie Gbalet dénonce "un complot" contre leur cliente et font de graves révélations

Les avocats de Pulchérie Gbalet dénonce "un complot" contre leur cliente et font de graves révélations

Les avocats de l’activiste de la société civile, Pulchérie Gbalet, en détention à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), depuis une semaine, ont animé une conférence de presse ce mercredi 31 août 2022.

“Nous estimons que certainement il s’agit d’un complot”, a dénoncé Me Éric Saki membre du collectif des avocats de Pulchérie Gbalet. La présidente de l’ ACI a été arrêtée puis placée sous mandat de dépôt le lundi 22 août 2022, à la suite d’une information judiciaire ouverte à son encontre par le procureur Richard Adou.

Ce qui est reproché à Pulchérie Gbalet

Pour ces déclarations relatives à l’affaire des 49 militaires ivoiriens détenus au Mali, l’activiste est accusée « d’entente avec les agents d’une puissance étrangère de nature à nuire à la situation militaire et diplomatique de la Côte d’Ivoire, de manœuvres de nature à jeter le discrédit sur les institutions et à occasionner des troubles graves à l’ordre public », selon le procureur Richard Adou.

Elle est en outre poursuivie pour « diffusion de nouvelles fausses de nature à entraîner une atteinte au moral de la population », ajoute-t-il. Pulchérie Edith Gbalet avait été une première fois entendue le 3 août dernier dès son retour de Bamako où elle y a rencontré certains acteurs de la société civile. Remise en liberté peu après son audition, le représentant du ministère public estime qu’elle s’est alors lancée dans une véritable campagne de dénigrement de l’action du président de la République et du gouvernement dans la gestion de la crise liée à la rétention des 49 militaires ivoiriens détenus au Mali.

Le fait de rencontrer les parents des 49 soldats est ce que c’est une infraction ?

Arguments que bottent en touche Me Éric Saki et les membres du collectif d’avocats. Ils rappellent que Pulchérie Gbalet est une actrice de la société civile qui est restée dans le cadre de sa mission de défenseur des droits de l'homme. “Le fait de rencontrer les parents des 49 soldats est ce que c’est une infraction ? surtout que nous avons en face un défenseur des droits de l’homme dont la mission est tout naturellement est de s’assurer des droits de nos concitoyens. Elle est restée dans le cadre de sa mission”, estime-t-il, dénonçant plutôt un complot ouvert contre la présidente de la plate-forme de la société civile Alternative citoyenne ivoirienne.

À en croire les révélations de Me Éric Saki, qui dénonce une violation grave de la procédure en vigueur, Pulchérie Gbalet n’a reçu de convocation d’aucun officier de police judiciaire en vue d’une éventuelle audition. “ Pourquoi un officier de police judiciaire ne délivre pas de convocation pour lui permettre de répondre comme cela est prévu par les textes et qu’on utilise la ruse, une ruse utilisée par le directeur général de la police nationale (...) Pour nous cette manière de faire n’est rien d’autre qu’une restriction où une tentative pour faire taire dame Pulchérie Gbalet ”, a-t-il accusé.

Jean Kelly KOUASSI

Pin It